TECNOR
 
CHOULE CROSSE
 









LE NOM :





Dans le dictionnaire, contenant des mots latins populaires du Moyen Age de la période comprise entre 800 et 1200, on explique le mot « choulla » comme « une balle frappée avec un bâton ».
Au fil des siècles, le mot choule ou soule, en attendant un mot français, s’appliqua à une balle, jouée avec les mains et les pieds. Les jeux dans lesquels on utilisait un bâton étaient nommés ‘choule à la crosse’.
Dans le premier « Dictionnaire de l’Académie Françoise » de 1694, tous les jeux de balles et de bâtons se disent
« jeu de crosse ».
Au 19ème siècle, on donna des noms spécifiques aux différents jeux de crosse, comme le football, le cricket, le hockey et le rugby.
Le jeu de crosse n’a pas eu un nom spécifique, et il continue à être appelé « jeu de crosse » (ou choule crosse ou choule à la crosse, en Normandie).
Depuis le moment où le nom « choule » à la place du mot « crosse » a été utilisé pour ce jeu dans le livre « Golf » du Badminton Library (1890), les historiens internationaux du golf connaissent le jeu sous le nom de CHOULE.


Source : site "ancientgolf"









LA REGLE DE JEU DE LA CHOULE A LA CROSSE.

Sport très populaire dans toute la Normandie du Moyen Age à environ 1942 (témoignages région de Bricquebec -Manche).
Joué le plus souvent, quartier contre quartier ou mariés contre non mariés. Pratiqué à nouveau depuis 2001.
Seule région de France ou la pratique est attestée avec autant de constance. Le « sport national » avec la grande choule et la tèque ! Coupe de Normandie organisée depuis 2010.


Matériel : une crosse par joueur. Une balle en cuir ou en plastique d’environ 11 cm de diamètre. Celle-ci doit rebondir suffisamment pour rendre le jeu spectaculaire.

 

Idéal à partir de 3 à 4 joueurs (1 défenseur 2 milieux 1 attaquant). Peut se jouer sur la plage sur sable sec ou sur sable mouillé très dur.

Un terrain rectangulaire avec un but (viquet) signalé par deux poteaux verticaux (70 à 80 cm de hauT) et un horizontal posé dessus, de 1,5 m de large environ. La taille du terrain est en général de l’ordre de celle d’un terrain de tennis suivant le nombre de joueurs.

Pour gagner, les joueurs doivent avec la crosse faire passer la choule dans le viquet (de n’importe quel côté) ou faire tomber la barre transversale, soit directement (ce qui vaut un point en plus), ou en touchant simplement les poteaux. L’engagement se fait par lancer de la balle en l’air entre les deux attaquants désignés. La balle ne pourra alors être jouée qu’une fois au sol.

La progression de la balle se fait à la crosse ou au pied, mais on ne peut jouer au pied que si le coup précédent avait été fait avec la crosse. Si un défenseur fait tomber la barre transversale l’équipe adverse a le choix entre un point ou une pénalité à trois mètres pour essayer de faire tomber la barre et avoir 2 points (sans gardien de viquet). On peut aussi soulever la balle et progresser en faisant rebondir ma balle sur le plat de la crosse).

Il est possible de prendre la balle à la main de deux manières :

si celle-ci est sortie sur les côtés ou au fond de terrain,

ou encore pour la frapper en l’air avec la crosse après l’avoir attrapée, comme au base ball (à condition que le premier joueur autour soit au moins à deux mètres).

Quand un but est marqué la défense engage à environ 1.5 mètre devant le viquet.




2011



1928





































 

 

















 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site